8 ASTUCES POUR CRÉER UN BON HOAX

– Ça enregistre là ? Ah ouais ! Salut les gens, ici Dylan, j’espère que vous allez bien ! Vous vous souvenez de moi ? Je vous avais déjà fait une vidéo sur les 7 erreurs à ne pas faire pour avoir une bonne théorie du complot (normalement le lien vers la vidéo apparaît sur votre écran), et vous avez été nombreux à m’en demander une autre ! C’est pourquoi aujourd’hui je vous propose:

8 ASTUCES POUR CRÉER UN BON HOAX

Bon pour les trois du fond qui suivent pas, un hoax, c’est une fausse info, une intox, ou une légende urbaine. J’pense que vous avez tous un pote qui aime inonder votre Time Line d’articles bidons ou d’appels aux likes pour sauver le petit Jérémy 10 ans qui a contracté une leucémie après son cancer du foie et qui a besoin de vos likes pour être sauvé (ben voyons). Vous aussi vous voulez faire parti de ceux qui profitent de la crédulité des gens par amour du profit ou juste pour la blague ? Eh bien :

Astuce numéro 1 : USEZ des réseaux sociaux

C’est LA règle d’or pour qu’un hoax se diffuse massivement et atteigne la France, la Belgique, le Surinam et le Brésil en trois clics ! Que ce soit pour des photos, des articles sur un site bidon que vous aurez créé ou un statut écrit en majuscules, le bouton PARTAGER ou RETWITTER est un pain béni pour tout bon créateur de hoax qui se respecte !

 

Astuce numéro 2 : Les images valent mieux que mille mots

Créez de jolis montages photos pour appuyer votre fausse info ! Faites quelque chose de percutant, d’insolite, les gens ne seront que plus apostrophés par votre image ! Vous êtes nuls en Photoshop ? Mais paaaas de souciiiis Google Images est là pour vous ! Internet regorge de sites de montages photos ou d’images étranges qui ne demandent qu’une histoire tout aussi insolite concoctée par vos petits soins ! N’hésitez pas à parler d’alien, d’OVNI, de mutation, de fantômes, d’inexplicable même si vous n’y connaissez rien, tout est permis ! Soyez créatifs !

 

Astuce numéro 3 : Modifiez (un peu) la réalité

Vous avez trop la flemme pour inventer toute une histoire ? Surfez sur les sites de faits divers ! Ils ont matière à devenir de parfaits hoax après quelques petites modifications ! Par exemple vous trouvez l’article: Un nageur australien a été légèrement blessé par un requin d’un mètre de long. Modifiez deux ou trois éléments et vous obtenez « Un nageur a été attaqué par un grand requin blanc au large des côtes bretonnes ». Rajoutez une image du requin des Dents de la mer pour la forme et le tour est joué !

 

Astuce numéro 4 : Jouez sur les émotions

Aaaaah le grand classique celui-là. Oui appelez à la pitié, à la peur, à la bonté des gens. Faites des hoax alarmants qui pousseront vos amis à se méfier des fourmis noires, du papier cadeau ou bien de crèmes caramel car vous… je sais pas, vous avez eu une pauvre poussée d’urticaire et faites passer ça pour une allergie potentiellement mortelle, vous verrez : la peur prendra bien souvent le pas sur la raison et une vague de panique déferlera en commentaires !

 

Astuce numéro 5 : Faites des titres mensongers pour les articles

Vous pourrez écrire N’IMPORTE QUOI dans l’article en question, des « bluhblahgneugneugneu » et autres charabias, beaucoup de gens s’arrêteront sur le titre affiché sur les réseaux sociaux pensant qu’il s’agit du parfait reflet du contenu ! Alors soignez vos titres, à vous les « Le BROCOLI serait CANCÉRIGÈNE » et admirez le nombre de légumophobes qui partageront votre article sans même le lire !

 

Astuce numéro 6 : Faites des jolies mises en page

Quand c’est joli et bien présenté, les gens prennent ça plus au sérieux que si c’est tout moche.
Nan mais riez pas, je vous assure c’est vrai ! Faites des trivias façon Le Saviez-Vous, vous verrez ça marche.

 

Astuce numéro 7 : Usez d’un jargon scientifique

Parcourez des sites scientifiques ou des articles et, de temps à autre, piochez un petit mot compliqué en rapport avec le thème de votre hoax. Vous pourrez le caser dans votre texte et lui donner un air tout de suite plus sérieux, plus authentique ! Un adverbe compliqué, un adjectif ou une tournure de phrase qui reflète le savoir et l’érudition, ça impose la confiance chez le lecteur!

 

Astuce numéro 8 : Les sources

PAS de sources. Ou alors un obscur site en néerlandais, ou encore la reprise de la reprise de la reprise d’un article qui aura déformé l’info principale. Mais JAMAIS vous ne postez vos sources ! Pour vous dédouaner, vous pouvez vous défendre en disant que vous tenez l’information de la voisine de la tante de votre concierge qui tient elle-même ça de son neveu qui est un éminent scientifique/journaliste ou tout autre métier qui impose le respect par son autorité. Ou mieux, que vous tenez à ce que votre informateur reste dans le secret le plus absolu et que vous partagez l’info dans les meilleures intentions du monde. De toute façon, la plupart des gens, ils vérifient pas les infos qu’ils lisent.

 

Bon eh bien merci de m’avoir suivi j’espère que cet épisode vous aura plu, j’attends que vous veniez me poster en commentaires vos MEILLEURS HOAX et si possible le nombre de partages que vous avez obtenus et d’ici là portez-vous bien et je vous dis à la…. « 

– Dylan ! Hurla une voix derrière la porte. Qu’est ce que tu fais encore ?
– Maman ! Je tourne une vidéo là !
– Une vidéo ? Ça fait une éternité que tu en as plus faite. C’est quoi le thème cette fois-ci ?
– J’disais aux gens comment faire un bon hoax. Comme ça dans… allez deux semaines, Internet est pourri d’informations bidons jusqu’à la moelle, les gens détruiront d’eux-même la chose extraordinaire qu’est l’information, plus personne ne croira personne et on pourra plus facilement prendre le contrôle du monde car l’être humain deviendra aussi crédule qu’une pastèque.
– C’est un super plan ça, Dylan. Bon par contre on a réunion à l’église du Raptor Jésus à 17 h avec la communauté reptilienne, t’oublieras pas de prendre tes affaires et… attends, elle tourne encore ta caméra ?!
– Ah…MERDE !

JellyBell


Annonces Google

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *