Comment répondre à un SMS

« Coucou ma chérie, c’est tata Yvette ! Tout va bien pour la petite famille ? » Ca nous arrive à tous de devoir répondre à des SMS auxquels on a pas envie de répondre. Genre vraiment pas. Surtout quand le destinataire sait pertinemment que non, tout ne va pas bien pour la petite famille en question. Sérieusement, est-ce qu’elle aimerait que je lui rappelle que son chat a fait une attaque mardi dernier ? Non ! Alors qu’elle arrête de nous faire chier avec ça, surtout qu’on a plus important à gérer !

« Bon, tu lui réponds oui ou m*rde ? hurle Youssef, mon frère jumeau, en tentant de colmater une brèche.
– Oui bah ça va, deux minutes, j’aimerai t’y voir ! »
C’est vrai quoi, c’est pas si simple !
« Non mais c’est pas vrai ! Que celui qui lui a rendu son microphone se dénonce pour que je lui pète la gueule ! vocifère-t-il.
– C’est pas ma faute, crie Boris en essayant de se raccrocher aux barres métalliques de la machine, elle a dit que ce serait gentil de faire ça ! »

Oui, j’ai oublié de vous dire, on est en train de remonter le temps et vous, chers auditeurs, êtes en direct ! Enfin presque, mais vous m’avez comprise. C’est Mw, le pote alien de mon frère qui nous a invité à l’inauguration. C’est d’ailleurs pour ça que je suis passablement énervée qu’on me dérange dans ces moments-là : une machine temporelle en perdition c’est déjà assez compliqué à gérer, je vais pas en plus y rajouter une discussion plan-plan avec tata Yvette !

« Leïla si tu pouvais juste fermer ta gueule et écrire ce p*tain de SMS, ce serait parfait ! grommelle Vivi en pianotant à toute vitesse sur le clavier de la machine, Non mais elle se fout de ma gueule en plus ?! »
Arrêter de parler ? Et puis quoi encore ? Comment vous, chers auditeurs, pourriez-vous être au courant si je m’arrêtais de parler ? C’est impensable !
« Sérieusement, qui en a quelque chose à fo*tre d’une famille comme la notre ?
– Alors, excuse-moi, mais je trouve que notre famille est particulièrement apte à être étudié comme phénomène exceptionnel.
– C’est pas parce qu’on est en train de remonter le temps avec un alien et une potentielle demi-déesse qu’on est exceptionnel ! hurle Charlotte, en agrippant Paula, probable demi-déesse ancestrale et accessoirement petite amie de ma sœur. »

Avec tout ça, je n’ai toujours pas écrit ce texto. Je ne sais si vous avez remarqué, mais j’essaie d’adopter un langage plus soutenu, histoire de mieux me faire comprendre par notre tata. On ne peut pas en dire autant de certains ! Bref, je commence :

« Cher tata, ici tout se passe très bien. Il fait beau et nous sommes en train de faire une charmante sortie familiale !
– Mais ta g*eule avec ton truc, on est en train de crever m*rde !
– Ne vous inquiétez pas tout le monde, on va s’en sortir ! répond Mw.
– Y a intérêt, renchérit sa coéquipière, en tapotant sur son clavier à toute vitesse, On a promis à Papi qu’on était de retour pour le gouter !
– Pour la dernière fois Vivi, c’est une machine à remonter le temps, on peut arriver trois heures avant le gouter si ça te fait plaisir !
– Au train où la machine se décompose on ne va pas arriver du tout !
– Malgré quelques petits différents familiaux, l’ambiance est au beau fixe et notre routine n’est pas trop changeante ces derniers temps. Le petit train-train quotidien quoi ! »

Franchement, je m’en sors super bien !
« Leïla encore un mot et je te balance par la fenêtre de la machine, c’est compris ?
– Ah parce que maintenant on est plus libre dans ce pays ? Et la liberté d’expression dans tout ça ?
– Alors je ne veux pas faire ma chieuse mais techniquement on vient d’entrer dans le XIVème siècle alors la liberté d’expression c’est pas trop ça ! rappelle cette lâcheuse de Charlotte.
– Je peux la balancer du coup ?
– C’est pas très gentil…
– Tu vois ? Faut écouter Boris ! »

J’aime bien mon petit frère. Il est un peu gaffeur sur les bords, certes, mais qui ne l’est pas ? Et puis lui, au moins, il a le mérite de me rendre mon microphone quand je le lui demande, alors je lui pardonne ses quelques maladresses. Là il vient de s’asseoir sur le bouton rouge avec marqué « danger », mais ça doit pas être trop grave !
« Est-ce que je rêve ou il vient d’enclencher l’autodestruction du bidule ?
– Est-ce que je rêve ou t’as été assez c*n pour créer un bouton qui autodétruit ta machine ? hurle Youssef.
– Eh on se calme ! Je suis une race extraterrestre millénaire, je n’ai jamais dit que j’étais intelligent !
– Ouais bah je vois ça !
– Donc là en gros on va mourir ? panique Paula.
– Non, non, t’inquiète, j’ai prévu le bouton reset pour nous ramener au point de départ…
– Ah bah super fais ça !
– Pourquoi on ne l’a pas utilisé avant au juste ? soupire Charlotte.
– Si on brillait par notre intelligence, ma chère Charlotte, ça se saurait !
– Mais attendez on était sur le point d’aller dire bonjour aux Mayas !!! geint Mw.
– Oui bah ils ne vont pas bouger les Mayas, on retentera une autre fois !
– J’espère que tu nous rendras visite bientôt. Nous avons eu quelques récentes expériences de voyage mais nous n’avons malheureusement pas pu aller très loin. On va dire que ce sera pour une prochaine fois ! Gros bisous tata !
-Ta g*eule ! »

 

Alice


Annonces Google

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *