Comment survivre à une invasion extraterrestre

On s’est souvent dit que ça devait être galère de faire partie de la famille d’une personne qui vit des aventures de malade. C’est vrai quoi, on pense pas assez à la vie de tous les jours de la famille de James Bond, à celle des super-héros, d’un hacker de génie ou encore du meilleur pote qui accompagne l’héritière du trône d’une cité antique. Maintenant, imaginez un peu ce que ce serait s’ils vivaient tous ensemble. Imaginez, deux secondes, Kick Ass, l’héritière du trône d’une cité antique, un savant fou alien, une hackeuse de génie, un mec qui se fait enlever par les aliens et charlie chaplin dans la même maison. Vous avez un résumé de ma famille. Ou plutôt, de mes frères et sœurs et de leur potes qui squattent chez nous. Et au milieu de tout ça, il y a mon grand-père, flic à la retraite et poète de son état, qui essaie tant bien que mal d’élever la bande de bras cassés qui lui sert de petits-enfants tandis que ces derniers lui cachent de moins en moins bien leur secret (très très drôle à regarder d’ailleurs).

Avec tout ça, vous allez me dire, comment ça se fait que la maison n’ait pas déjà explosé. Je vous répondrais encore une fois que j’aimerais bien vous répondre mais qu’il faudrait arrêter de m’interrompre b*rdel de m*rde et …
« Mais p*tain Leïla, Qu’est-ce que tu fous ?! s’écrie Youssef, mon frère jumeau, en m’arrachant mon dictaphone des mains.
– J’explique la situation aux gens qui nous regardent !
– Maintenant ?! »
Ouais bon, je l’avoue, c’est peut-être pas le meilleur moment, mais je crois à la magie de l’instant présent et du direct voyez-vous. Aussi, quand la soucoupe volante des ennemis ultimes de Mw (prononcez Mew), le pote alien de Youssef, est apparue sur notre toit, j’ai évidemment décidé de sortir mon dictaphone et…

« Mais lâche ce p*tain de truc m*rde, on va se faire tuer je te signale !
– Oui bon c’est bon, Mw peut pas régler ça ?
– Il essaie figure toi mais va falloir faire vite, y a papi qui dort dans le salon, faut pas le réveiller.
– C’est bon il est complètement sourd, le problème ça va être les petites.
– Vivi s’en occupe ! »

Vivi, c’est notre petite sœur, une hackeuse de renom et mère poule dans son temps libre. Les petites, c’est les dernières arrivées de notre tribu, encore trop jeune pour avoir fait des conneries, mais ça va venir, vous inquiétez pas. Si on les appelle les petites c’est parce que leurs vrais noms c’est Zéphyrine, Pétronille et Elfride, donc c’est vachement plus simple et…
« C’est bon, t’as pas besoin de rappeler toute l’histoire familiale maintenant p*tain, viens plutôt m’aider à barricader la cheminée !
– C’est bon j’arrive !
– Les gars, c’est une catastrophe ! Hurle Charlotte, ma seconde petite sœur qui me cache depuis des mois qu’elle enfile un costume de super-héros pour aller protéger la ville et ses habitants du haut de son mètre 55, et qui vient d’entrer dans la pièce avec Paula, sa copine du moment et accessoirement héritière d’une cité antique.
– Euh, elle raconte quoi là ? demande cette dernière.
– Rien, laisse tomber elle est taré, elle est persuadée que y a des gens qui l’écoute et qu’elle parle pas dans le vide quand elle fait ça.
– Je parle pas dans le vide, je parle à mon dictaphone ! »

C’est vrai quoi…
« De toute manière on pourra plus parler longtemps s’ils réussissent à entrer… Est-ce que quelqu’un pourra me dire ce qu’il y a de si catastrophique bordel ? s’énerve mon frère.
– Ils ont toqué à la porte, Boris a trouvé ça poli et il a ouvert. »
Silence de mort dans la pièce.
« Ta gueule ! Font-ils tous d’une même voix. »
Boris, c’est mon plus petit frère, mais surnommez-le Lagaffe. Je crois pas avoir besoin de vous expliquer pourquoi. En attendant il vient d’entrer en trombe dans la pièce suivi de Mw, le pote alien de Youssef, et de Vivi, un bébé dans chaque bras (Mw a le troisième).

« P*tain mais elle parle encore elle ?! grommelle Mw. »
Va vraiment falloir qu’il m’explique leur problème avec mon dictaphone.
« Et papi il est où ? s’écrit Charlotte.
– Pas eu le temps de le prendre au passage !
– Bon pas grave, tranche Youssef, Aidez-nous à barricader.
– Mais b*rdel on va pas laisser Papi se faire bouffer par des aliens ! s’étrangle Charlotte.
– Pour ta gouverne Cha, rappelle Mw, les Oots sont un peuple végétarien.
– J’en ai rien à f*utre je veux pas qu’ils fassent de mal à mon grand-père, ça va être beaucoup trop compliqué de lui expliquer ! Donc ils vont remonter dans leur vaisseau et fissa ! »

Sur ce, elle ouvre la porte et se rue dans le couloir. Paula la suit (évidemment). Youssef soupire, comprend qu’il n’a pas le choix et fonce derrière elles, suivit de Mw et de moi-même. Vivi rattrape de justesse Boris et lui colle un bébé dans chaque bras pour le forcer à rester tranquille.
Quand j’arrive, c’est le carnage. Cha, faut pas la faire chier ! Youssef et Mw non plus d’ailleurs. Les Oots sont donc en train de repartir. Vous allez me dire, j’ai l’air calme. En même temps, ça arrive pratiquement tous les jours en ce moment, à se demander comment papi fait pour pas s’en rendre compte ! Moi, du coup, je consigne tout, je sais bien qu’il y a des gens qui m’entendent et…

« Et je confisque ce dictaphone jusqu’à nouvel ordre… hurle Youssef avant de le prendre de mes mains et de couper l’enregistreme… »

Alice


Annonces Google

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *