De la nature de Dieu – VoxPlume

« Je suis l’Alpha et l’Oméga, le Premier et le Dernier, le Commencement et la Fin. Mes pouvoirs ont façonné ce monde comme ils peuvent le détruire. Je suis le Créateur et le Destructeur, le maître de vos destinées. Ne cherchez pas à avoir un semblant de volonté, vous n’existez qu’à travers moi. Aujourd’hui est le jour de votre Apocalypse, mais rassurez-vous, les plus utiles d’entre vous vivront encore longtemps pour découvrir bien d’autres secrets. Les autres iront errer dans les limbes de la mort et de l’oubli, jusqu’à la fin des temps, sans moyen de revenir, à moins que cela ne s’avère nécessaire. Vous êtes mes créations, mes jouets, mes sujets, et je dispose de vous comme je l’entends !
Ces mots résonnèrent dans l’ensemble du monde, acérés comme des lames de rasoir. Tous furent immobilisés par la peur et la stupeur que provoqua cette annonce venue de nulle part. Un seul homme eut une tout autre réaction.

— Allez-vous croire une voix désincarnée quant à votre nature et votre destinée, mes amis ? Nous ne sommes pas des pions ! Nous sommes libres. Libres de vivre comme nous l’entendons, libres de dire que nous refusons ce sort, libres de nous battre pour le rester et pour vivre !
Ses mots furent suivis d’une grande acclamation de la part de la foule, quand la voix se fit de nouveau entendre, toujours aussi grave et menaçante.

— Stupides jouets ! Croyez-vous vraiment pouvoir échapper à ma volonté ? Tout ce que vous vivez n’est qu’une illusion issue de mes pouvoirs ! Même votre espoir est vain, car guidé par ma voix et voué à être brisé dans la souffrance dès que je l’aurai décidé ! Vos moqueries à venir ne seront pas plus empreintes de liberté !
Comme la voix semblait l’avoir prévu, la foule se mit à rire, comme pour lui signifier qu’elle ne la craignait pas. Les rires et les cris de révolte durèrent plusieurs minutes, jusqu’à ce que l’un des participants s’écroule subitement au sol, mort. D’autres subirent le même sort, puis tous commencèrent à s’entretuer, et une pluie de feu s’abattit sur le monde entier, rapidement suivie de bien d’autres catastrophes. Sans perdre de temps, la panique gagna la population, qui demeurait incapable de comprendre ces phénomènes, mais devait se rendre à l’évidence : la voix avait raison.

Certains, comme annoncé, furent épargnés et prêts à rebâtir le monde, mais beaucoup disparurent dans cette série de cataclysmes, laissant le monde vide et défiguré… Une nouvelle fois, la voix menaçante se fit entendre.

— Je suis votre Créateur et votre Destructeur. Le cycle est infini et immortel. Ce qui a commencé doit finir, ce qui a été construit doit être détruit. Après la fin et la destruction viennent le nouveau début et la reconstruction. Je suis votre maître, je suis votre auteur, et vous continuerez de remplir les pages de mon histoire jusqu’à ce que j’en décide autrement. »
La voix se tut alors, et l’auteur, après avoir repris le contrôle de ses personnages, put reprendre son travail et écrire son histoire en créant un nouveau monde de toutes pièces…

Anthony


Annonces Google

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *